Get Adobe Flash player
  • (Exode 30:11 - 34:35)
    • Thora de feu, Thora d'eau


    Ki-Tissa, KafLorsque Moise redescendit du "Har Sinaï" (Mont Sinaï) avec à la main les deux tables de la loi ouvrage de D-ieu (ex 32-15) sa colère s'enflamma à la vue du veau d'or, et il jeta de ses mains les tables et les brisa au pied de la montagne. (ex 32-20)
    Comment concevoir que Moise ait fait cela de sa propre initiative et que D-ieu non seulement ne lui en tient pas rigueur mais semble approuver cet acte, puisque il est dit peu après:
    Le Seigneur dit à Moise: Taille toi même deux tables de pierre semblables aux précédentes; et je graverai sur ces tables les paroles qui étaient sur les premières tables, que tu as brisées. (ex 34-1)

    • De Haman a Hitler

    DES LETTRES PLUS PETITES

    Il y a parfois dans la Thora des lettres écrites plus petites et d'autres plus grandes; ces "anomalies" doivent être fidèlement reproduites dans les "Siphré Thora" (Thora écrite sur parchemin) sinon, ils ne sont pas "Cachère" (utilisables) et si ces détails y étaient omis, il serait interdit de procéder a la lecture publique a partir d'un tel "Sepher Thora".
    Ce genre de détails ont donc une grande importance, pourtant nos maîtres n'ont pas vraiment trouvé des arguments convaincants sur la raison de ces anomalies. Certes, on y apprend de petites choses, mais leur secret profond n'a pas encore été dévoilé.
     

    POURIM

    La "Mitsva" (Commandement) principale de la fête de Pourim c'est la lecture de la "Meguilat Esther" (livre d'Esther). Celui-ci contient lui aussi ce genre "d'anomalies", celles-ci en revanche ont dévoilé leur secret il y a peu de temps.
    Il s'avère qu'elles sont une prophétie concernant notre époque.

  • (Exode 27:20 - 30:10)
    • "Il remplit le ciel et la terre"



    Tetsave, TavDans cette Parasha et dans les précédentes il est question de l'élaboration du "Mishkane" (Tabernacle) et de la fabrication des objets qu'il doit contenir ainsi que des préceptes concernant les "Cohanim" (prêtres) et la façon de procéder aux offrandes des "Korbanot" (sacrifices).
    D-ieu nous a demandé de lui construire un sanctuaire, afin qu'il réside parmi nous: ce sanctuaire doit être construit avec de la matière physique, dans un espace délimité et dans un lieu spécifique.

    On peut se poser la question: comment est il possible que D-ieu qui est infini et qui n'est soumis a aucune limitation spatiale, comme il est écrit "Il remplit le ciel et la terre" (Jer. 23-24), comment se fait-il donc, qu'il nous ait commande de lui construire un lieu spécifique dans lequel Il établira sa résidence ?
    Donc 1 ère question: pourquoi dans un lieu spécifique ?
    (Par la suite le Temple de Jérusalem sera le lieu fixe et immuable.)
    Et seconde question: comment peut-Il être limite dans un espace matériel ?

  • (Exode 25:1 - 27:19)
    • Les secrets de la La "Ménora"


    Trouma, TavNotre Parasha traite de la construction du tabernacle et des objets qu'il contient, c'est en ce lieu que se révélera dorénavant la "Chekhina" (présence Divine) a Moise.
    Nous pouvons dire que c'est la 1ere version du "Beit HaMicdash" (Temple)
    L'un de ces objets est la "Ménora" (chandelier) qui était faite sans alliage. C'est donc un miracle que cette masse d'or pur (qui est un métal très souple) tienne debout et ne s'effondre pas.

     

    LA MENORA

    La "Menora" est la clef de multiples secrets, comme nous l'indique la formule employée par la Thora a la fin de l'explication sur la façon de procéder a sa construction: "Médite et exécute...." (ex 26-40)

  • (Exode 21:1 - 24:18)
     
    • La raison profonde des "Mitsvot"
       


    LES "MICHPATIM" et "LES KHOUKIM"

    Mishpatim, Mem

    Les préceptes promulgués sur le Mont Sinaï ont été explicités et détaillés dans les 613 "Mitsvot" (commandements) celle-ci fixent les rapports entre l'homme et ses semblables, d'une part, et entre les juifs et D-ieu, d'autre part; les unes portent le nom de "Michpatim", qui a donné le nom a notre Parasha; et les autres ce sont les "Khoukim".

    Les "Michpatim" sont les lois que nous comprenons généralement sans trop de difficultés, car elles régissent les règles de la société et notre rapport avec le monde environnant.
    Quand aux "Khoukim" elles régissent les rapports de l'homme avec D-ieu elles conduisent l'homme a respecter l'ordre du monde issu de D-ieu. Ces règles sont beaucoup moins évidentes que les précédentes et c'est a celle ci que s'attaquera le "Yetser HaRa" (mauvais penchant), et les opposants a la foi juive.

    LA COMPRÉHENSION DES "MITSVOT"

  • (Exode 18:1 - 20:23)
    • Le don de la Thora


    Ytro, YoudCinquante jours après l'ouverture de la mer Rouge, D-ieu se dévoile encore plus dans l’événement du don de la Thora sur le Mont Sinaï.
    C'est la seule et l'unique fois, dans l'histoire de l’humanité, ou les hommes ont entendu D-ieu leur parler directement. Ce caractère public de la révélation constitue la preuve la plus irréfutable de son historicité; un homme peut être trompé par son imagination, mais on ne peut tromper un peuple entier.



    NAASSE VENISHMA
    (Nous ferons et nous écouterons)

    Lorsqu'ils reçurent des mains de Moise la Thora: tout le peuple dit, pour eux mêmes et pour les générations a venir, d'une voix unanime: "nous ferons et nous écouterons"; (Ex.24:7) sous entendu tout ce que D-ieu exigera, d'avance sans même en connaître le contenu, nous proclamons que nous le ferons; et maintenant nous sommes prêts a écouter quelles sont ces exigences.

  • (Exode 13:17 - 17:16)
    • De l'argent qui tombe du ciel

    FACE A LA MER ROUGE


    Pris entre l’armée égyptienne et la mer rouge les fugitifs furent pris de panique;
    quatre camps se sont formés, les uns proposaient de plonger dans la mer
    un deuxième groupe proposait de se rendre et de retourner a l'esclavage
    un troisième groupe proposait de se battre et le dernier proposait de prier.
    De toutes ces propositions diamétralement opposées; D-ieu n'a choisi aucune d'entre elles.

  • (Exode 10:1 - 13:16)
    • Les secrets de la Thora


    Bo, BetLA FIXATION DU CALENDRIER

    Dans notre parasha Dieu nous institue la loi concernant la fixation du calendrier:
    "Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois; il sera pour vous le premier des mois de l'année. Parlez a toute l'assemblée Israël, et dites: Le dixième jour de ce mois, on prendra un agneau pour chaque famille, un agneau pour chaque maison". (Ex.12:2)

  • (Exode 6:2 - 9:35)
    • Les Noms Divins et leurs utilisations

    Vayera, VavLES NOMS DIVINS

    Dans les deux dernières parashiot "Shemot" et "Vaeyra" il est beaucoup question de Noms Divins, "D-ieu (Elokim)* parla encore a Moise, et lui dit: Je suis l’Éternel. (y-k-v-k)*
    *( La lettre "k" doit être remplacée par la lettre "h")
    Je suis apparu a Abraham, a Isaac et a Jacob, comme le D-ieu tout puissant "(El-chadai); Ce Nom correspond a celui de Elokim. qui est l'ordre naturel des choses. D-ieu caché dans la nature; le mot "Teva" la nature et le Nom "Elokim" ont en guématria tous deux la même valeur numérique de 86
    "El-Chadai" est la dimension de la promesse. A lire "El ché Dai": D-ieu qui se suffit; autrement dit il nous suffit d'avoir D-ieu, d’être en relation avec lui, et qu'il soit en charge de notre histoire. Nous ne demandons pas a voir un accomplissement immédiat de ses promesses.

  • (Exode 1:1 - 6:1)
    • Antisémitisme et assimilation


    Shemot, ShinUN DÉSIR D"ASSIMILATION

    Nous trouvons dans notre Parasha Chemot ce que j’appellerais l’ancêtre de l’antisémitisme.
    "Et le pays était rempli d'eux" (Ex.1:7). Nos maîtres déduisent de cette phrase que après la disparition de la génération des ancêtres, leurs descendants ne voulurent plus se cantonner dans la province de Goshem; et ils se dispersèrent dans toute l’Égypte. Agissant ainsi contre la volonté de Jacob qui leur avait assigné cette province, et qui de manière générale, avait toujours recherché l'isolement par rapport aux nations.
    Les nouvelles générations commencèrent a s’émanciper et a fréquenter les théâtres les cirques, et les sociétés païennes. Elles s'affranchirent du devoir de la circoncision a l'exception des Lévites, tout en restant fidèles a certaines traditions comme celle de la pureté des mœurs.
    Mais ces abandons ne tardèrent pas a produire leur effet. Les juifs se virent repoussés par la population Égyptienne et les premiers symptômes d'un antisémitisme farouche se déclarèrent très rapidement.

     

  • (Genèse 47:28 - 50:26)
    • Le sens des bénédictions de Jacob!

     

     

    "CHANCE" ET BÉNÉDICTION

    Dans notre Parasha Va-yekhi Jacob sur son lit de mort bénit tous ses fils.
    La bénédiction occupe une place importante dans le Judaïsme et tout particulièrement dans le livre de la Genèse. Bénir est un privilège attribué par D-ieu et la bénédiction accordée par le juste est un canal par lequel une force métaphysique peut se se réaliser d'une façon concrète.
    La loi de causalité qui régit notre monde a des failles car rien n'est prévisible a l'avance. Sur toutes nos entreprises plane un élément d'incertitude. Ce facteur abstrait certains l'appellent "la chance". Cet élément métaphysique, la ou les hommes ne voient que l'effet du hasard aveugle; le judaïsme y reconnaît l'action d'une intervention providentielle.

  • (Genèse 44:18 - 47:27)
    • Pourquoi la majeure partie de notre histoire s'est passée en exil.?

    Dans notre Parasha Va-ygash "Yakov" (Jacob) et sa famille rejoignent Joseph en Égypte. Jacob savait que c’était le début d'un exil et il avait des appréhensions jusqu’à ce que D-ieu lui dise: "n’hésite point a descendre en Égypte, car je t'y ferai devenir une grande nation. Moi même, Je descendrai avec toi en Égypte; Moi même aussi Je t'en ferai remonter; et c'est Joseph qui te fermera les yeux." (Gen.46:3)


    Pourquoi D-ieu as-t-il voulu que le noyau de notre peuple en formation descende en Égypte? et pourquoi la majeure partie de notre histoire s'est passée en exil.?
    Question d'autant plus pertinente que l'exil n'a jamais été une promenade de santé pour le peuple juif!

  • (Genèse 41:1 - 44:17)
    • Les rêves sont-ils prémonitoires?


    Miketz, MemDans notre Parasha, Joseph interprète les rêves de Pharaon et en donne une interprétation correcte. La question que l'on est amène a se poser est: tous les rêves sont-ils prémonitoires?



    LES TROIS CATÉGORIES DE RÊVES

    Il existe trois catégories de rêves. La première comprend les rêves suscités par "un démon", c'est-a-dire par des pensées ou des imaginations impures et des influences malsaines.
    La seconde est constituée par les rêves qui ne sont que les conséquences naturelles de notre constitution psycho-physique.
    A ces catégories se rapporte la phrase de du prophète Zacharie: "Les songes ne disent que vanités" (Zach.10:2)
    La troisième categorie comporte les rêves d'inspiration prophétique. C'est a ceux-la que la Thora fait allusion, en disant, au nom de D-ieu: "Je me révèle a lui en songe". (Nombres 12:6)

  • (Genèse 37:1 - 40:23)
    • Réparer une sexualité défaillante ou se réincarner


    LE LEVIRAT

    Vav, Va-YshevDans notre parasha va-yshev, hormis les déboires de Joseph, il y a les aventures de Juda.
    En résumé, Juda épouse une Cananéenne (qui se convertit); elle lui enfanta trois fils: Er, Onan et Chella. Puis: "Juda choisit une épouse a Er, son premier-né; elle se nommait Thamar (fille de Sem.)
    Er le premier de Juda ayant déplu au Seigneur, le Seigneur le fit mourir. Alors Juda dit a Onan: 'Épouse la femme de ton frère en vertu du Lévirat, afin de constituer une postérité a ton frère'. Onan comprit que cette postérité ne serait pas la sienne; et alors chaque fois qu'il approchait de la femme de son frère, il corrompait sa voie, afin de ne pas donner de postérité a son frère. Sa conduite déplut au Seigneur, qui le fit mourir de même." (Gen.38:6-10).

  • (Genèse 32:4 - 36:43)
    • La lutte de Jacob avec un ange


    Vai-Chlakh, VavUNE HISTOIRE DE "PAK" ET DE "KAF"

    Dans notre Parasha Vai-chlakh, Jacob reste seul, séparé de sa famille par un torrent "le Jaboc". Rachi nous rapporte qu'il était parti a la recherche de petites cruches qu'il avait oubliées de l'autre cote de ce torrent.
    Une cruche se dit en hébreu "Pak"() et s’écrit "p"() et "Kaf-sofit"().
    La-bas, il lutta avec un ange et au cours de cette lutte il fut blessé a la hanche. La hanche se dit en hébreu "kaf"() et s'ecrit "kaf"() et "pe-sofit"().
    On sait que la hanche fait allusion a la descendance. Que vient nous apprendre cette histoire de cruches? Et pourquoi Jacob a-t-il été blessé a la hanche?

Comparateur

Panier

Click title to display cart contents.
0 Éléments 0.00Eu

Controle de qualité

Teouda Mahon HaMishmeret Stam

Tous nos «Sofrim» sont reconnus et diplômés
du «Mahon HaMishmeret Stam» Bney Brak,organisme
international qui promeut l’intégrité Halakhique
de l’écriture des Sifrei Tora, Téfilinnes et Mezouzot.

Meguilat Esther

Nouveautés

Visiter notre section

Téfilinnes

Tefilines

Votre lettre dans la Toah

Artistes yeoudim

Kabbal-art.com

Visiter notre section Sefer Torah

Sefer Torah

Pesah La nourriture au dela de la matiere

Adn Juif de Sharazhel

Ping your blog, website, or RSS feed for Free