Get Adobe Flash player
(Genese 6:9 - 11:32)
  • Thora et Science, Morale et Technologie


Noun, NoahLA TECHNOLOGIE BABYLONIENNE

Nous savons que la génération du déluge a été effacée de la terre en raison de conduites sexuelles perverses, Mais qu'y avait-il de mal dans le fait que les habitants de Babel construisent une ville et une tour faite de briques et de bitume? La Thora serait-elle opposée au développement de la science et au progrès technologique?
Nos sages nous rapportent deux "Midrach" (histoires rapportées par la tradition orale) qui pourraient éclairer notre propos.



Le premier "Midrach" nous apprend que lorsqu'ils construisaient la Tour de Babel, les hommes montaient d'un coté chargés de briques et descendaient a vide de l'autre. Si un homme tombait et se tuait, on n'y prêtait aucune attention, si par contre c’était un chargement de briques qui tombait, tous etaient consternés par la perte, un tel incident entraînant une baisse de productivité.
Seul importait le progrès technique, idéal pour lequel il fallait tout sacrifier, y compris la vie humaine.

Le second Midrach nous apprend qu'ils voulaient ériger au sommet de cette Tour une idole munie d'un glaive au poing, une idole qui ait l'air de faire la guerre a D-ieu.

Le judaïsme n'est pas opposé au progrès matériel: la science et la technologie sont susceptibles de contribuer au bonheur matériel et au développement spirituels de tous par le partage de la connaissance, la mise a disposition des individus d'un pouvoir accru et leur union ou qu'ils se trouvent.

Cependant pour que la science atteigne une véritable efficacité, il faut que sa soit relativisée.
Il faut en effet admettre que la science en temps que telle est une quête et non une valeur en soi.
 

SCIENCE ET MORALE

Sur le plan moral, la science est neutre. Elle tend a nous donner une vue objective de notre univers physique et des forces naturelles qui l'animent, sans tirer de conclusion quant a l'usage que nous devons faire de ces forces. Elle ne traite pas du bien et du mal, ni de questions d'ordre éthique.

En revanche, la sagesse de D-ieu est absolue et objective, elle enseigne a l'homme comment se conduire pour son plus grand bien, celui de l'individu et celui de la collectivité.

La science traite de ce que l'univers est, tandis que la sagesse spirituelle traite de sa raison d’être et de la signification de la vie humaine.
La science et la religion sont ainsi deux faces d'une même pièce. Ce qui importe est le 'vrai'. Il n'est pas plus question d'une science qui parle de D-ieu et le nie, que d'une religion qui considéré la science comme son ennemie.

En tant que valeur, le progrès technologique doit être subordonné au bien; la science doit être subordonnée a l’éthique et non l'inverse.

Mais la génération des bâtisseurs de la Tour de Babel a cru que grâce a leur maîtrise de la Technologie la plus avancée, (le fait de savoir faire des briques et du bitume), ils avaient atteint le sommet! Leur Tour n'avait aucune utilité; elle ne remplissait aucun rôle. Elle n’était que l'image de leur orgueil démesuré un orgueil qui a cru pouvoir effacer les limites établies entre l'homme et D-ieu. Gonflés d'orgueil, ils se sont détachés de D-ieu et c'est la raison principale de leur déshumanisation.
 

LA RÉVOLUTION INFORMATIQUE

Nous vivons dans un monde ou la science est omniprésente. L'ordinateur et la révolution informatique nous ont dotés d'un pouvoir extraordinaire, celui par exemple de pouvoir communiquer avec n'importe qui a tout moment, en tout lieu; ainsi la technologie atteste un niveau sans précédent d’unité dans la création.

Nous vivons une explosion technologique avec le Web Internet, par exemple. Cette explosion met un pouvoir inattendu entre les mains de l'homme.

Il faut utiliser la technologie interactive d'aujourd'hui, non seulement a des fins commerciales ou ludiques, mais pour communiquer entre nous, entre individus: pour forger un environnement de convivialité qui favorise l'interaction de nos âmes, de nos cœurs et de nos visions.
Il faut percevoir la science et la technologie comme autant d'outils divins servant a notre épanouissement personnel et spirituel.
La communication suscite la compréhension, et celle-ci est susceptible d'amener cette bienveillance d’où émane un élan naturel d'universalisme.

Mais tous ces avantages ne doivent être considérés que comme les accessoires d'une technologie dont la véritable nature est d'unifier le monde, de le fertiliser pour y faire éclore une vie d'unification spirituelle qui puisse nous donner accès a l'ultime rédemption.
 

LES ONDES DIVINES

La technologie, comme tout pouvoir dans nos vies, peut être utilisée a des fins constructives ou bien dévastatrices.
L'homme est censé exploiter les ressources que lui apporte la technologie pour affiner et civiliser le monde et pour transformer notre environnement materiel en une demeure de spiritualité et de divinité.

D-ieu a parsemé la nature de forces dont il nous revient de faire usage. Nous avons le choix de reconnaître l'origine véritable de ce pouvoir ou bien nous pouvons choisir les apparences, considérer la technologie comme une valeur en soi et en faire un usage laxiste, égoïste, voire dévastateur.

En dépit de toutes nos capacités du fait du progrès technologique, nous ne devons jamais perdre de vue notre objectif le plus noble. Il est de notre devoir d’améliorer notre recherche scientifique du vrai, en approfondissant constamment notre recherche spirituelle du divin.

Nous sommes de plus en plus appelés a découvrir combien la science atteste les vérités de D-ieu, révélant ainsi l’unité intrinsèque de l'univers tout entier.

A leur façon, les développements de la science et de la technologie nous apprennent a être plus attentifs a l'intangible et au sublime. Les forces qui sont derrière les ordinateurs, le téléphone et la télévision sont également invisibles, et nous n'en reconnaissons pas moins leur portée.
De même nous devons admettre que les forces qui sous-tendent et conduisent l'univers entier, ces forces sont intangibles et sublimes, et nous devons ressentir le transcendant et le divin dans toute chose, a commencer par nous-mêmes.
 

Base sur: Fleur de Feu du Rav Chlomo Aviner
Une vie pleine de sens de Simon Jacobson

thora science morale technologie generation raison babel bitume progres midrach notre apprend briques homme tombait etait sommet idole faire materiel

Comparateur

Panier

Click title to display cart contents.
0 Éléments 0.00Eu

Controle de qualité

Teouda Mahon HaMishmeret Stam

Tous nos «Sofrim» sont reconnus et diplômés
du «Mahon HaMishmeret Stam» Bney Brak,organisme
international qui promeut l’intégrité Halakhique
de l’écriture des Sifrei Tora, Téfilinnes et Mezouzot.

Meguilat Esther

Nouveautés

Visiter notre section

Téfilinnes

Tefilines

Votre lettre dans la Toah

Artistes yeoudim

Kabbal-art.com

Visiter notre section Sefer Torah

Sefer Torah

Pesah La nourriture au dela de la matiere

Adn Juif de Sharazhel

Ping your blog, website, or RSS feed for Free